La fabrication

Technique de la fonte à la cire perdue



La création des moules est la première étape du processus de fabrication. Dès cet instant, le bijou commence à prendre forme, en cire dans un premier temps, afin que l’on puisse appréhender son esthétique de manière concrète.


Une fois le prototype validé, la cire est coulée dans un moule créé à partir de lamelles de caoutchouc compressées et cuites pouvant être vulcanisées.


Une fois sèche, la cire permettra d’obtenir une maquette taille réelle du bijou à produire. Dès que les cires sont prêtes à être travaillées, elles sont ensuite vérifiées et retouchées afin que la production de maquettes puisse débuter.


Les arbres de cires serviront de support pour les bijoux en cire afin qu’ils puissent être exploités. L’arbre est moulé dans un plâtre spécial.


Une fois toutes les cires installées, les arbres sont prêts à être mis en plâtre. Cette étape va permettre de créer un moule en plâtre comprenant les formes de la pièce en négatif, prêt à accueillir les métaux fondus.


Afin que les métaux puissent être injectés dans le moule, ils doivent au préalable être montés en température. La chaleur leur permettra d’atteindre le stade de métal en fusion afin qu’ils soient coulés dans les moules en plâtre préalablement constitués.


Après refroidissement, le moule est brisé afin de libérer la pièce moulée.


La coupe consiste à détacher chaque pièce de l’arbre sur lequel elles a été moulée.


La seconde phase peut alors débuter à l’atelier : dégrossissement, retouche, polissage... c’est une partie importante du processus qui commence.