La finition



Quand une pièce de création sort de la fonte, elle est à l’état brut, c’est-à-dire que sa surface comporte de nombreuses imperfections à corriger avant d’atteindre le résultat final de perfection.
 
 
C’est alors que le travail de finition commence. Chaque infime partie de la pièce du futur bijou doit être polie, ébavurée, émerisée... afin que le rendu soit irréprochable.
 
 
De multiples outils sont utilisés pour parvenir au résultat final. De la légère ponceuse circulaire au chalumeau pour les soudures, le large panel des techniques utilisées permet de répondre à chaque besoin.
 
 
L’une des dernières étapes du travail de finition consiste à intégrer les pierres précieuses au bijou désormais prêt à les accueillir. C’est une étape difficile, une fois de plus très minutieuse, appelée le sertissage. Le sertisseur fixe les diamants sur la monture du bijou. Il existe différents types de sertissages : le serti à griffes, le serti clos, le serti demi-clos, le serti massé et le serti à grains.


Une fois que les pierres précieuses et les diamants sont sertis sur le bijou, vient le moment du dernier polissage. C’est la touche finale, le métal parfaitement lustré pourra rendre tout son éclat, contribuant de ce fait à retranscrire toute la magie contenue dans une pièce de joaillerie.