Mathieu Tournaire

Mathieu Tournaire, jeune créateur joaillier de la Maison Tournaire est passionné par les voyages, il a su en faire une de ses sources d'inspirations les plus importantes pour concevoir et créer des collections de caractère.

La continuité différente

Pour Mathieu Tournaire, c’est l’atelier de son père artisan joaillier qui incarne les moments de bonheur de son enfance. Il avait comme loisirs le bricolage avec son père Philippe Tournaire et d’apprendre différentes techniques propres à la création joaillière.

Avant de suivre les traces de son père, Mathieu Tournaire a souhaité s’émanciper et faire sa propre route. Curieux et ouvert d’esprit, il a adoré voyager et parcourir le monde à la découverte d’autres lieux. Il a toujours aimé s’adapter aux différentes cultures et apprendre d’autres langues.

La vocation de créer ayant été plus forte, Mathieu Tournaire a été rattrapé par la passion de la joaillerie, transmise par son père .

L'enfance d'un artiste

Les enfants de Philippe Tournaire ont passés toute leur enfance dans l'atelier. « Je suis tombé dans l'atelier quand j'étais petit. Mes premiers souvenirs marquants avec mon père sont ceux où nous étions à la boutique. ». explique Mathieu Tournaire

Il y a des moments où Philippe Tournaire laissait son fils tâtonner avec les cailloux précieux à la recherche d'harmonies de couleurs ou de bijoux. « J'adorais m'amuser avec les différentes matières que mon père mettait à ma disposition » explique Mathieu Tournaire

Cependant, « je n'ai jamais envisagé d'en faire mon métier et puis souvent on a envie de faire ses propres expériences, de trouver une voie différente de celle de ses parents ».

Mathieu Tournaire a eu son baccalauréat à Montbrison, sa ville natale. Il a fait une maîtrise d'histoire puis une licence d'anthropologie à l'université afin de devenir professeur. Cet artiste est passionné par l'Amérique latine ce qui l'a conduit à partir plusieurs fois au Brésil, « Un pays où je suis tombé amoureux ». « Je suis ensuite parti au Portugal ou j'ai enseigné le Français ». Dès son retour en France, ce jeune bijoutier a travaillé dans un collège auprès d'élèves handicapés.

Jusqu'en 2006, Mathieu donnait juste un coup de main à l'atelier en parallèle de son travail. Il a pris conscience du plaisir qu'il avait d'être dans cet environnement et il a ainsi décidé d'en faire son métier. « Je me sentais à l'aise dans ce milieu créatif où on marie à la fois le travail manuel et la réflexion autour de nouveaux projets. » Pendant une année ce jeune talent est allé s'enrichir dans l'entreprise Verney Dray avant de rejoindre les ateliers de la Maison Tournaire.

Les sources d'inspirations

Les voyages font partit intégrante de la vie de ce jeune joaillier. Ce goût de l'aventure il le doit à son papa. En effet, ils voyageaient à la « roots » avec son frère et son père. « ça a été une chance énorme car j'ai beaucoup appris, c'était une autre manière de voyager que d'aller dans des hôtels où tout est propre, là il fallait se débrouiller avec la nature ». Philippe Tournaire se passionnait pour les monuments historiques et le patrimoine des pays qu'il visitait, il a donc transmit naturellement cette admiration pour les architectures à ses enfants.

Aujourd'hui, Mathieu ne pourrait pas visiter un pays sans visiter la culture et les monuments historique du pays où il se trouve. Grâce à ces voyages, sa mère et son père ont réussi à lui transmettre leur goût pour les édifices historiques et à lui enseigner une vision du monde différente.

De plus, sa soif intarissable de nouveautés et de découvertes de nouveaux horizons se manifestent autant dans les matériaux que dans les concepts utilisés pour les créations de ses bijoux.

Créateur de père en fils

Après ses études, Mathieu venait souvent faire des bijoux dès qu'il avait un moment. Un jour ce futur artiste a dit à son papa Philippe Tournaire qu'il aimerait faire des bijoux. Pour le bâtisseur de cette marque c'était une bonne nouvelle mais il a expliqué à Mathieu Tournaire les difficultés qu'il pouvait rencontrer, toujours être comparé ou être le fils de...

Il était important pour Philippe Tournaire que Mathieu aille ailleurs d'abord, pour se légitimer et ne pas venir en tant que fils du patron. Il est allé travailler une année à Lyon où il a gagné en technique. Il est ensuite revenu mais « je savais que ça ne pouvait que marcher car il est né et a grandi à l'atelier. »

Tous les mercredis et les week-ends Mathieu Tournaire venait aider à l'atelier, il s'est très vite intégré à l'équipe.

Les premiers projets de Mathieu Tournaire

Lock and Love

« J'ai eu la chance d'être formé et d'avoir de petits conseils par des collègues dans les ateliers Tournaire ». A partir de là, Mathieu a commencé à créer des bijoux et il contribuait à enrichir les collections.

Il a abouti à la création de sa première collection, Lock and Love. L'artiste joaillier Mathieu Tournaire signe là son premier design majeur. « Ça a été un moment spécial car c'était la première collection complète de l'histoire de Tournaire ; jusqu'à présent on créait des modèles au fur et à mesure qui constituaient ensuite une collection ».

La collection « Lock and Love » invite tous les amoureux à déclarer leur Amour avec un bijou unique de haute joaillerie.

My little White Stone

Mathieu Tournaire a imaginé un solitaire qui manquait à la collection Alchimie. Il reprend les codes de la maison Tournaire avec le cercle, le carré et le triangle. « J'ai la chance de vivre de ma passion, et je peux la pratiquer chaque jour. Je dis souvent d'ailleurs: ce n'est pas un travail, c'est une passion ». »

Les partenariats d’exception

Mathieu Tournaire développe également de nombreux partenariats d'exception. Ceux-ci assurent à la Maison Tournaire et à ses partenaires, un rayonnement majeur et lui permettent de mettre en avant son expérience dans la haute joaillerie et l’orfèvrerie.

Notamment le partenariat avec Focal, qui a donné naissance au casque le plus prestigieux du monde. Les boules de pétanques composées d’or et sertis de Diamants avec le leader mondial Obut.

Ainsi que la collaboration avec la Maison de Rhum Clément qui a donné lieu à un projet extraordinaire : la bouteille de Rhum la plus chère du monde.


100 % Made in france

Exclusivités fabriquées en France par nos soins

Paiements 100 % Sécurisés

CB - Paypal

Chéque - Virement

Livraison Offerte

Livraison sécurisée

et gratuite

Besoin d'aide ?

eboutique@philippetournaire.com

04 77 96 08 84