Le péridot

Surnommée « pierre d’or » ou encore « gemme du soleil » par les anciens Egyptiens en raison de ses reflets dorés, le péridot est une des rares pierres à se décliner en une seule couleur dominante : le vert. Allant du vert pur en passant par le vert-citron ou le vert-olive, il peut être plus ou moins teinté de jaune ou de marron.

Le péridot, gemme du soleil

Le péridot à longtemps été confondu avec la topaze ou encore l’émeraude, le péridot est désormais apprécié à juste titre, en tant que gemme verte abordable et non traitée. Philippe Tournaire aime l’intégrer à ses créations originales, le vert du péridot étant si naturellement pétillant !



Carte d’identité d’une gemme en or

Attribuée au mois d’août, le péridot est un silicate composé de fer et de magnésium. Sa dureté oscille entre 6.5 et 7, se rapprochant ainsi du quartz. Il se forme dans des basaltes, roches volcaniques riches en fer et en magnésium. Sa structure cristalline s’apparente à des prismes aux stries verticales.

Cette gemme a une particularité de caractère optique : à l’œil nu, on peut souvent distinguer un dédoublement des arêtes des facettes intérieures, surtout dans les pierres de gros calibre. Ce signe caractéristique constitue un réel moyen d’identifier le péridot, tout comme le zircon ou encore la calcite, pierres qui permettent d’observer le même phénomène, dû à la façon dont le rayon de lumière pénètre dans leur cristal.

Le péridot est souvent dénué d’inclusions ou alors montre des éléments encore une fois très distinctifs : des inclusions en forme de nénuphars, plus présents dans les péridots de qualité commerciale plutôt que joaillière. Aussi, de nombreux péridots de belle qualité comportent de minuscules cristaux de chromite formant des petits points noirs, invisibles à l’œil nu et ne faisant en rien de l’ombre à la beauté de la gemme.



La couleur de la pierre d’or

Son vert est reconnaissable parmi les autres : l’émeraude est verte « jardin », la tsavorite est parfois légèrement teintée de bleu ou de jaune, tandis que le péridot s’apparente plus à un vert qualifié de « vert prairie », aux teintes soit dorées, soit légèrement brunes ou tout simplement, un vert pur clair mais vif dénué de toute teinte. Plus le péridot contient de fer, plus sa couleur vert-doré est intense. Cette gemme est aussi nommée « chrysolite », terme désignant jadis les pierres de couleur semblable, ou encore « olivine » du fait de sa tendance à être vert-olive, d’un aspect parfois huileux. Quoiqu’il en soit, la couleur du péridot est fascinante de par ses reflets d’or et sa capacité à nous éblouir…Cette gemme se marie très bien avec une tourmaline, un saphir, un rubis, un diamant, dans les harmonies de couleurs que parvient à composer Philippe Tournaire à travers ses créations.



Légendes et provenances de la gemme du soleil

La gemme du soleil a connu le même sort que le spinelle : pendant des décennies ces deux pierres sont restées dans l’ombre ! Au même titre que le « rubis » de Timour pesant 361 carats était en réalité un spinelle, les 200 carats de péridots ornant le somptueux tombeau des Trois Rois situé dans la cathédrale de Cologne ont été pris pour des émeraudes pendant des siècles…

Tout comme l’améthyste, cette gemme est depuis des décennies associée à la religion chrétienne et est mentionnée dans des manuscrits sacrés, du fait des croyances qu’elle a suscitées. De nombreux représentants de l’église l’ont considérée comme un symbole de pureté et de moralité.

Dans l’Antiquité, on la comparaissait au renouveau de Dame Nature au printemps, du fait de son vert rayonnant. Ainsi on constate que le péridot est chargé d’histoire et qu’en tant que gemme du soleil, il méritait amplement d’être mis en lumière ! Etymologiquement, le terme « péridot » provient de l’arabe « faridat », signifiant pierre précieuse. C’est l’Egypte Antique, berceau du péridot, qui lui a donné le titre de gemme du soleil, en raison des reflets étincelants qui se dégageaient de la pierre face au soleil du désert. Historiquement parlant, l’île volcanique de Zebirget située en mer rouge à l’est d’Assouan constitue le gisement le plus important de péridots depuis trois mille cinq cents ans. Ces mines sont aujourd’hui abandonnées.

Les principales sources de péridots sont désormais le Myanmar et le Pakistan, réputés pour fournir des gemmes de qualité remarquable. Vient ensuite l’Arizona. C’est d’ailleurs dans la réserve de San Carlos en Arizona, que les Apaches - tribus indiennes d’Amérique du Nord – exploitent une quantité considérable de péridots. On en trouve aussi au Vietnam, au Mexique, en Australie, en Ethiopie, en Norvège… Natif de diverses contrées du monde, d’abord usurpé de son identité puis reconnu à sa juste valeur, le péridot a sa place parmi les plus belles créations joaillières. Entouré de diamants dans un pendentif Marguerite, pierre centrale d’un collier Ionique ou encore sublimé sur une bague Villeroy…Tant de créations signées Tournaire, qui donnent tout son sens à l’appellation « gemme du soleil » !


100 % Made in france

Exclusivités fabriquées en France par nos soins

Paiements 100 % Sécurisés

CB - Paypal

Chéque - Virement

Livraison Offerte

Livraison sécurisée

et gratuite

Besoin d'aide ?

eboutique@philippetournaire.com

04 77 96 08 84