Le spinelle

Connu depuis l’Antiquité, le spinelle a souvent été confondu avec le rubis à cause de son rouge vif exceptionnel. Cela ne l’a pas empêché d’occuper des places illustres dans des parures de nombreux souverains.

Le spinelle existe dans des couleurs aussi incroyables et vives que rouge vif, rose, orange, violet, bleu ou pourpre avec des nuances plus ou moins prononcées. Philippe Tournaire aime mettre en lumière cette gemme à travers des créations originales. Le spinelle est pour lui une pierre de choix, en raison de son éclat et de sa beauté. 



Carte d’identité d’une gemme méconnue

Le spinelle est une espèce faisant partie de la famille des oxydes. Sa dureté est de 8 sur l’échelle de Mohs, ce qui fait de lui une gemme très résistante et appréciée en joaillerie. A l’état brut, cette gemme surprenante se présente comme le diamant sous la forme de double pyramide aux contours souvent très bien dessinés. Elle apparaît également sous forme de cristal aplati, ce qui limite parfois les lapidaires qui dans ce cas précis taillent la gemme avec une culasse peu profonde, de façon à perdre le moins possible de carats.



Sa provenance

Cette gemme se forme régulièrement aux côtés des saphirs et des rubis (ce qui contribue – outre sa couleur – à expliquer les confusions qu’il a connues). On le trouve principalement en Birmanie, au Sri Lanka, en Thaïlande, en Tanzanie et au Tadjikistan. Pendentif spinelle en or jaune



Sa couleur

Le spinelle se décline sous de nombreux visages, le plus connu et le plus convoité étant son rouge vibrant. Philippe Tournaire apprécie l’intensité et le pétillement d’un spinelle rouge rosé, qui permet de sublimer une harmonie de couleurs et de la rendre encore plus festive. Certains sont donc d’un rouge magique, d’autres sont rouge orangés ou encore d’un rouge rosé intense et leurs tons chauds sont en grande partie dus à la présence du chrome. Plus cet élément chimique est présent lors de la formation du spinelle, plus sa couleur sera d’un rouge étincelant. Dans des tons plus froids, cette gemme peut être bleue, pourpre et violet, allant même jusqu’au vert bleuté.

Il y a encore peu de temps, on pensait que le fer constituait le seul élément responsable de la couleur bleue du spinelle. On a découvert qu’en réalité, c’est la combinaison du fer et du cobalt qui permet à nos yeux admiratifs de contempler les bleus intenses de ces spinelles, provenant essentiellement de Madagascar, du Pakistan et du Sri Lanka. Le spinelle, gemme encore trop méconnue du grand public, sait se montrer énigmatique en ayant des couleurs différentes selon la lumière qui l’éclaire (lumière du jour ou lumière électrique) et peut aussi être étoilé, à 4 ou 6 branches. Bague spinelle en or blanc



Les spinelles synthétiques

Ces gemmes sont synthétisées depuis le début du XXème siècle. Il est possible de démasquer un faux spinelle bleu en regardant ses inclusions et en le testant avec des instruments de gemmologie. Les véritables spinelles bleus contiennent fer et cobalt tandis que les faux ne présentent pas de trace de fer, ce qui peut aider à les distinguer. On trouve aussi des triplets, composés de deux parties en spinelle synthétique incolore, rassemblées par une fine couche de verre coloré. En regardant ce substitut de profil, on peut généralement distinguer les 3 différentes couches. 



L’histoire peu banale d’une gemme méconnue

Des siècles durant, le spinelle a été pris pour un autre qui lui ressemble beaucoup et qui a grandi à ses côtés : le rubis. Ce n’est que bien plus tard au XIXème siècle que l’on sépara le spinelle du rubis en deux entités bien distinctes, grâce à des avancées scientifiques. Les exemples types qui vont suivre montrent qu’une gemme inconnue à l’époque était pourtant bien présente dans de nombreux ornements des souverains, sans qu’ils ne le sachent…

Parmi les joyaux célèbres dotés d’un spinelle, on retrouve :

- le « rubis » du Prince Noir : un spinelle de 170 carats aujourd’hui joyau de la couronne d’Angleterre. Il orna auparavant le casque du roi Henri V lors de la bataille d’Azincourt en 1415.

- le « rubis » de Timour : un exceptionnel spinelle de 361 carats taillé en cabochon appartenant à ce jour à la reine Elisabeth d’Angleterre. Sur cette incroyable gemme sont gravées des inscriptions perses, témoignant ainsi de son ancienneté.

- L’origine du mot spinelle fait débat : il pourrait venir du grec « spita » signifiant « étincelle » ou encore du latin « spina » qui veut dire « épine ». Les deux origines pourraient respectivement faire référence au feu, à la couleur rouge vif d’un spinelle et aux cristaux pointus qui lui sont propres. Le spinelle rouge serait symbole de puissance et de courage. Le spinelle bleu quant à lui permettrait à celui qui le porte de repousser les énergies négatives.

Quoiqu’il en soit, cette gemme au parcours peu commun a su se faire un nom parmi les grands, grâce à sa beauté et à son pétillement. Reconnue depuis peu, elle mérite d’être appréciée pour ses couleurs étincelantes, sans être toujours associée au rubis. Le créateur joaillier Philippe Tournaire nous invite à découvrir cette précieuse gemme aux couleurs envoutantes. Succombez à son charme singulier qui nous fait voyager, en pensant à elle comme étant un vrai spinelle et non pas un faux rubis !


100 % Made in france

Exclusivités fabriquées en France par nos soins

Paiements 100 % Sécurisés

CB - Paypal

Chéque - Virement

Livraison Offerte

Livraison sécurisée

et gratuite

Besoin d'aide ?

eboutique@philippetournaire.com

04 77 96 08 84